Le passe-partout a pour fonction première de protéger l’œuvre. Il permet d’éviter à l’œuvre généralement une aquarelle, une photo ou un dessin d’être directement en contact avec le verre mais il assure également une fonction décorative.
Il est principalement découpé en forme rectangulaire à l’aide d’un outillage spécifique, mais on trouve également des formes ovales pour la présentation des photographies anciennes par exemple.

Le passe-partout est posé entre la vitre et le cadre. Il est réalisé dans un carton épais de 1.5mm minimum et de bonne qualité, l’épaisseur de celui-ci permettant l’isolement de l’œuvre.

Pour rendre l’œuvre visible, une fenêtre est découpée dans le passe-partout, elle doit laisser apparaitre la totalité de l’œuvre mais également la signature de l’artiste si celle-ci est présente en dehors du cadre.
Le biseau conventionnel du passe-partout est de 45°ou droit. Ce biseau permet d’apporter de la profondeur.
Pour rétablir l’équilibre visuel, le talon qui est la partie inférieure du passe-partout sera plus large que la partie supérieure.
Le passe-partout donne un effet aéré à l’œuvre.

Le passe-partout est principalement uni et de couleur claire afin que l’œuvre soit mise en valeur par ce contraste. Cependant il existe des passe-partout avec des couleurs plus soutenues ou des couleurs rappelant une des couleurs de l’œuvre. Les photographies en noir et blanc sont généralement entourées d’un passe-partout noir.

Le passe-partout peut être décoré d’un lavis , technique minutieuse qui consiste à peindre un filet à l’aquarelle ou à l’encre diluée sur un contrecollé résistant à l’eau. Les premiers lavis remontent au 16ème siècle.

passe partout
null

Qu'est-ce que l'encadrement d'art ?

null

Histoire de l'encadrement

null

Encadrer un miroir

null

Les différents types de verre

null

L'entre deux-verres

null

Le cadre boite ou cadre vitrine

La Marie-Louise

null

La caisse américaine

Le bordé papier

null

Le cadre à coins bouchés